Posted on

Les bienfaits de l’huile de Nigelle sur la santé et sur la peau.

L’huile de nigelle est une huile ancestrale qui provient d’une plante : la Nigella Sativa ou nigelle. Cette huile est aussi connue sous les noms de graine noire et cumin noir.

Réputée pour ses nombreuses propriétés, l‘huile de nigelle est utilisée depuis plus de 3 300 ans. Si cette huile peut être destinée à un usage interne et externe pour soulager certains troubles et douleurs, elle peut également être adoptée tous les jours dans votre routine beauté.

Les bienfaits de l’huile de nigelle

Ses vertus sur la santé

Depuis son apparition, l’huile de nigelle est reconnue pour ses multiples bienfaits sur la santé.

Très riche, cette huile contient des actifs intéressants pour soulager les douleurs internes et externes. On y trouve notamment du carotène reconnu pour maintenir les fonctions cognitives comme le savoir-faire ou encore le langage.  Le carotène aiderait également à prévenir l’apparition de certaines maladies comme le cancer.

Le Nigelle

L’huile de nigelle possède aussi une forte teneur en oligo-éléments (zinc, sodium, phosphore, potassium et fer) qui ont la capacité de renforcer les défenses immunitaires et de favoriser l’assimilation des aliments dans l’organisme.

Les glucosides contenues à l’intérieur de l’huile de nigelle permettent quant à elles, de redonner à chaque personne une certaine énergie. Les acides gras polyinsaturés aident également à protéger les artères et le cœur.

Cette huile ancestrale est aussi très utile dans le cadre du traitement de certaines maladies comme le diabète de type 2 ou encore l’hypertension artérielle. Ses vertus hépatoprotectrices ont aussi le pouvoir de protéger le foie.

La thymoquinone, un constituant très actif de l’huile de nigelle aide également à prévenir l’asthme et les allergies liées à la poussière.

L’huile de nigelle contient aussi des propriétés anti-convulsives qui permettent de limiter les crises d’épilepsie.

Enfin, cette huile est bénéfique pour traiter l’encombrement des voies respiratoires puisqu’elle permet de réduire les sifflements dans la poitrine et de soulager les douleurs respiratoires.

huile de nigelle bienfaits

D’autres bienfaits bénéfiques pour le corps

Cette huile joue un rôle majeur dans le soulagement des douleurs. Elle possède aussi des propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires qui permettent de soulager les contractures musculairesarticulaires ainsi que les rhumatismes.

Ses vertus sur la peau

L’huile de nigelle est riche en oméga-3 et 6, des nutriments bénéfiques pour la peau.

L’huile de nigelle est reconnue pour ses vertus rafraîchissantes et tonifiantes. Grâce à ces dernières, les peaux sensibles pourront être soulagées et apaisées. Si vous souffrez d’eczéma ou de psoriasis, elle pourra aussi être bénéfique. En cas d’éruptions cutanées, de gerçures ou de picotements, ce produit sera également idéal pour les apaiser.

Les peaux acnéiques peuvent aussi l’utiliser. En effet, grâce à ses propriétés régénérantes et purifiantes, l’huile de nigelle aide à atténuer les cicatrices liées à l’acné. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’huile de nigelle se pénètre facilement dans la peau.

Enfin, l’huile de nigelle est bénéfique pour cicatriser les brûlures et pour soulager les coups de soleil.

huile de nigelle

L’huile de nigelle et les cheveux

L’huile de nigelle peut aussi être utilisée comme soin pour les cheveux. Elle joue notamment un rôle majeur dans la lutte contre la chute de cheveux. En effet, cette dernière a le pourvoir de stimuler, de stoppper la chute et detonifier l’ensemble du cuir chevelu. La repousse est également favorisée grâce aux antioxydants contenus dans l’huile qui permettent de limiter le vieillissement capillaire.

L’huile de nigelle représente donc un vrai allié beauté, mais pas seulement. Elle est aussi idéale pour soulager quelques troubles et douleurs. Elle peut être incorporée dans certains plats en guise d’assaisonnement ou appliquée directement sur la peau, cela c’est à vous de choisir !

Posted on Leave a comment

Les vertus du Sekhew (kinkéliba) boisson remède à de nombreux maux

Le kinkéliba est une plante originaire d’Afrique de l’Ouest connu sous le nom scientifique de Combretum Micrathum.

On en trouve principalement au Sénégal, au Mali et au Soudan. Depuis l’époque de la colonisation, ses propriétés médicinales ont été largement démontrées en pharmacologie et en phytothérapie à telle enseigne qu’on la qualifie de « tisane de longue vie ». Le kinkéliba s’associe aisément avec de nombreuses plantes médicinales telles que la menthe ou la citronnelle.  Au regard de ses nombreuses vertus, il est considéré comme le remède le moins cher qui soit. Pour vous en convaincre voici une liste non exhaustive des propriétés bienfaisantes du kinkéliba.

Recommandé en période de jeûne pour son action tonifiante
Pendant la période du jeûne, il se peut que l’organisme s’adapte avec quelques difficultés à votre nouveau régime alimentaire surtout s’il est temporaire. Aussi pour éviter la constipation et les maux gastriques qui pourraient en découler il est recommandé de consommer une infusion au kinkéliba en guise de thé ou café quotidien. A ce propos, il est toujours préférable d’utiliser des feuilles fraiches plutôt la version industrielle de l’infusion au kinkéliba. Sa teneur en acides aminés quaternaires lui confère des propriétés cholagogues et cholérétiques imparables. 

Les vertus du  Sekhew (kinkéliba) boisson remède à de nombreux  maux
Kinkéliba

Des propriétés cholérétiques et Cholagogues
On dit d’un corps qu’il est cholérétique lorsqu’il favorise la sécrétion de la bile indispensable pour digérer les graisses. Une substance cholagogue quant à elle facilite le processus digestif en général et l’élimination de la bile en particulier. De nombreuses études cliniques notamment celles du professeur Emile Perrot ont mis en évidence les propriétés cholérétiques et cholagogues du kinkéliba. De ce fait sa consommation est fortement recommandée pour ceux qui souffrent d’insuffisance biliaire ou de constipation chronique. Mieux encore c’est le remède idéal contre l’obésité. 

Pour lutter contre l’obésité
Selon le professeur Gilbert Dreyfus, « Tout obèse qui boit moins et urine davantage verra sa courbe fléchir rapidement ». Or le kinkéliba très riche en flavonoïdes a la propriété de faire doubler voire tripler le volume urinaire. De ce fait c’est une boisson on ne peut plus recommandée pour les personnes suivant un régime amincissant et ceux souffrant d’obésité en particulier.  Pour la préparation d’une infusion utiliser 30 g de feuilles de kinkéliba pour un litre d’eau. Une fois l’eau portée à ébullition laissez infuser environ 20min. l’idéal serait de consommer cette boisson tôt le matin mais vous pouvez boire une infusion au kinkéliba à n’importe quel moment de la journée.

Permet de réguler la tension artérielle
Le kinkéliba est riche en en catéchine, et en tanin, deux substances réputées pour leur propriétés hypotensives. En plus de ses propriétés diurétiques dus a sa forte teneur en nitrate de potassium, c’est la boisson par excellence pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle et d’insuffisance cardiaque. Il faut noter cependant que toutes ces substances qui font la particularité du kinkéliba ne sont extraites qu’en utilisant de l’eau bouillante. Aussi prenez soin de toujours infuser avec en utilisant de l’eau bouillante et consommer tiède. 

Arbre en Fleurs

Pour prévenir et guérir le paludisme
Pendant l’époque coloniale, les médecins et missionnaires ont expérimenté avec succès le kinkéliba pour venir à bout de la fièvre bilieuse hématurique particulièrement sévère contre laquelle tous les médicaments avaient échoué. Depuis lors de nombreuses études sont venus corroborer l’action effective de la « tisane de vie » contre les maladies telles que le paludisme. Dans ce cas précis, on peut même infuser en plus des feuilles l’écorce de l’arbre réputée pour ses propriétés anti inflammatoires et anti bactériennes. 

Anti inflammatoire et anti bactérien
On retrouve dans le kinkéliba des flavonoïdes, des tanins  mais également du poly phénol. Ce dernier composant en particulier joue dans l’organisme un rôle antioxydant qui permet de lutter efficacement contre les maladies inflammatoires. De plus sa teneur en combrétines et betaine en font un excellent anti bactérien. De ce fait le kinkéliba est très utilisé pour venir à bout des diarrhées infectieuses. 

Une action émétique
L’infusion des feuilles de kinkéliba associées à la racine et à la tige possède des propriétés émétiques particulièrement utiles en cas d’intoxication alimentaire ou dans le cadre d’une épuration digestive. Pour ces mêmes raisons le kinkéliba est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. En revanche pour ceux qui souffrent d’une quelconque affection du foie, le kinkéliba est on ne peut plus recommandé. 

Infusion de Kinkéliba

Protège les cellules hépatiques
Le foie est l’un des éléments les plus importants de l’organisme (on ne peut vivre sans). Malheureusement, il peut être facilement atteint par de nombreuses affections (hépatites virales, cirrhose…). Le kinkéliba est l’une des plantes médicinales les plus utilisées pour traiter les affections du foie. Si vous ne souffrez d’aucune maladie hépatique, le kinkéliba vous permettra de venir conserver du mieux possible vos fonctions hépatiques. En plus de tous ces bienfaits internes, le kinkéliba fait également l’objet d’une utilisation externe. 

Pour accélérer la cicatrisation d’une plaie
Les propriétés anti bactériennes du kinkéliba en font un excellent cicatrisant. Pour se faire, il est préférable d’utiliser des feuilles fraiches que vous frottez les unes aux autres afin d’en extraire le jus. L’écorce interne de la racine du kinkéliba est utilisée pour le même effet. Le processus de cicatrisation est non seulement très rapide mais également exempt de toute infection.

https://www.facebook.com/medicinalplants.africa/
Posted on Leave a comment

Le Gombo, un véritable allié pour la santé

ORIGINES DU GOMBO

Le gombo (Abelmoschus esculentus), est une espèce de plante tropicale à fleurs appartenant à la famille des Malvaceae, proche cousine des hibiscus et originaire d’Afrique. Il ressemble au premier abord à un piment vert, mais son goût est totalement différent.

Les fruits du gombo – considérés comme des légumes – sont généralement de couleur verte et se présentent sous la forme de capsules dont la longueur peut varier, selon l’espèce, allant de 10 à 30 cm environ. Son fruit est une capsule de forme pyramidale récoltée verte et employée comme légume et comme condiment. Sa section transversale montre cinq carpelles qui forment un pentagone régulier. Sa peau est couverte de soies duveteuses.

Gombo

VALEUR NUTRITIONNELLE

Une assiette de gombo cru ne dépasse pas les 30 calories, apporte 3 grammes de fibres alimentaires, 2 grammes de protéines, 57 milligrammes de magnésium, 21 milligrammes de vitamine C et contient seulement 10 milligrammes de graisses. Toutes ces propriétés font du gombo un champion en matière d’équilibre alimentaire, qu’il soit consommé cru, frit, bouilli ou en ragoût.

VALEURS THÉRAPEUTIQUES

Riche en vitamines (A, C, B6 et B1) et en fibres alimentaires, il contient également des oligo-éléments et comporte de nombreuses vertus sur le plan thérapeutique.

Régulariser le taux de cholestérol

Le gombo a une forte teneur en fibres et cette richesse lui permet de normaliser le taux de mauvais cholestérol dans le sang. De plus, il est l’un des rares aliments qui ne contiennent pas de cholestérol et ont un faible taux de matières grasses. En manger régulièrement aiderait donc à diminuer de manière significative le mauvais cholestérol, à améliorer la santé du système cardiovasculaire et à éviter les maladies comme l’athérosclérose.

Assurer les défenses de l’organisme

Le gombo est composé d’une bonne quantité de vitamine C, un nutriment connu pour renforcer le système immunitaire en favorisant la formation de globules blancs dans l’organisme. Il possède également d’autres nutriments essentiels à savoir le calcium, le manganèse, le magnésium et le fer qui permettent à l’organisme de lutter contre les radicaux libres et d’empêcher le développement des bactéries.

Éviter l’asthme

Grâce à sa forte teneur en antioxydants et en vitamine C, le gombo renferme des propriétés anti-inflammatoires qui aident à éviter les crises d’asthme et le développement de l’asthme. Par ailleurs, un aliment riche en vitamine C comme le gombo est très efficace pour combattre les symptômes asthmatiformes, notamment chez les enfants.

Traiter la fièvre et les problèmes respiratoires

En cas de fièvre, le gombo peut être utilisé pour calmer la douleur. Il suffit de réduire les graines sèches en poudre et de les faire bouillir pendant quelques minutes. Ensuite, buvez sous la dose d’une à trois cuillères à soupe. Cette solution est très avantageuse pour les enfants qui ont de la fièvre. Pour les problèmes respiratoires comme la bronchite, le rhume, la pneumonie, etc., il est recommandé d’utiliser les feuilles et les fleurs de gombo pour en faire une infusion ou une tisane.

Favoriser la santé de la peau et des cheveux

La vitamine C contenue dans le gombo renforce le rajeunissement de la peau et aide à réparer les dommages cutanés. Le gombo empêche aussi la pigmentation de la peau, le psoriasis et permet de résoudre certains problèmes de peau comme l’acné.

En raison de ses nombreuses vitamines, le gombo est un excellent moyen pour revitaliser les cheveux et leur procurer plus de brillance et d’éclat. Il se révèle être une arme efficace contre les pellicules et les poux et hydrate le cuir chevelu. Si vous avez des cheveux secs et abîmés, le gombo vous aidera à leur redonner vie.

Améliorer la digestion

Le gombo est un légume extrêmement riche en fibres, ce qui lui permet d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil digestif en facilitant le transit intestinal et d’apaiser les voies gastro-intestinales. Il contribue aussi à éviter les cas de constipation en améliorant l’absorption de l’eau et agit comme un laxatif naturel.

Lutter contre le cancer du côlon

En raison du taux élevé de fibres qu’il contient, le gombo est un excellent aliment contre le cancer du côlon. En effet, les fibres réduisent le risque du cancer du côlon et du rectum et débarrassent les voies des intestins de leurs toxines. Les antioxydants présents dans le gombo participent également à cette prévention en éliminant les radicaux libres.

Aider à une grossesse saine

Certains aliments sont fortement recommandés pendant la période de grossesse et parmi eux, le gombo arrive en tête de liste. Considéré comme l’aliment idéal pour les femmes enceintes en raison de sa richesse en vitamines (A, B1, B2, B6, C), en zinc et en calcium, le gombo permet au fœtus de bien se développer et aide à éviter les fausses couches. Il renferme également de l’acide folique, un nutriment essentiel qui favorise la croissance rapide des cellules durant la grossesse.

Combattre les maladies rénales

La consommation régulière de gombos serait un bon moyen pour maintenir nos reins en parfaite santé. Selon une étude publiée, les mangeurs de gombo sont deux fois moins exposés aux maladies liées aux reins que les personnes qui n’en prennent pas assez.

Prévenir le diabète

Son taux élevé de fibres fait de lui l’un des meilleurs aliments utilisés pour lutter contre le diabète. Le gombo réduit les niveaux de sucre dans le sang et aide à stabiliser le taux de glycémie. Il est par ailleurs vivement recommandé aux personnes diabétiques d’en consommer suffisamment pour mieux traiter la pathologie.

Posted on Leave a comment

Moringa

Moringa, native to parts of Africa and Asia, is the sole genus in the flowering plant family Moringaceae.

The name is derived from murungai, the Tamilword for drumstick, and the plant is commonly referred to as the drumstick tree.

It contains 13 species from tropical and subtropical climates that range in size from tiny herbs to massive trees.

Moringa species grow quickly in many types of environments.

M. stenopetala, an African species, is also widely grown, but to a much lesser extent than M. oleifera.

The most widely cultivated species is Moringa oleifera, native to the foothills of the Himalayas in northwestern India, a multipurpose tree cultivated throughout the tropics and marketed as a superfood, health food, and medicinal plant.

Posted on Leave a comment

Beurre de karité

le beurre de karité, porteur de mille et une vertus

Il n’y a pratiquement pas sur le corps humain, une petite parcelle sur laquelle ce produit naturel n’intervient pas efficacement ; Les domaines de la Beauté et de la cosmétologie, de la santé et de la cuisine également fonctionnent considérablement et évoluent avec les atouts que ce produit veut bien leur prêter ou mieux ,leur offrir.

L’importance et l’utilité du beurre de Karité pourrait en effet être attestee par nos grands-mères qui ne juraient que par lui, étant donné la marge d’action du dit produit naturel qui continue aujourd’hui encore d’être indispensable selon le domaine et l’utilisation qui en est faite.

Présent surtout en Afrique de l’Ouest et centrale, dans les savanes boisees ,le karité qui signifie “Arbre à beurre”, et également “Vie” en langue mandingue ,pousse à l’état sauvage au Soudan, au Sénégal ,en Guinée, au Mali ,en Côte d’ivoire, au Nigeria, au Burkina Faso ,au Togo ,au Bénin, au Ghana, en Ouganda, etc… Une zone parfois qualifiée “La ceinture du karité”.

Si l’arbre du Karité a une expérience de vie qui peut s’étendre sur 300 années, c’est 15 ans après la mise en terre qu’il commence à produire pour atteindre la pleine production aux alentours de 30 années de vie.

Pour revenir au beurre de karité lui même, il est extrait de l’amande qui n’est rien d’autre qu’une partie du fruit du Karité qui comporte essentiellement une pulpe comestible et l’amande (On en parle juste au dessus) qui contient environ 50% de matière grasse.

Après plusieurs étapes parmi lesquelles le ramassage des fruits, ils sont débarassés de leur pulpe, les noix sont pilées, grillées et décortiquées, puis le beurre est ainsi obtenu.

Si depuis toujours la fabrication du beurre de karité naturel est l’affaire des femmes, ces dernières ont toujours mis du coeur, de l’amour et du soin à l’ouvrage.

Un traitement de choc qui passe également par le choix de la méthode d’extraction qui confert au beurre de karité des propriétés bien précises.

À ce titre, on peut par exemple énumérer l’extraction à l’eau bouillante,(La méthode est naturelle et sans intervention de solvants chimiques.), l’extraction par pression à froid (La méthode est naturelle et permets de conserver tous les principes actifs.), l’extraction par solvant chimique ( La méthode est juste économique et très rentable.).

À son actif ,plusieurs vertus donnent au beurre de karité, la singularité unanimement reconnue par les personnes et les domaines qui ont tôt fait de l’adopter.

Entre autres qualités ,le beurre de Karité dans les cas de la santé de la peau et des cheveux, est doté de propriétés apaisante, hydratante, nourrissante, régénérante , cicatrisante, protectrice et assouplisante.

En effet, riche en vitamines A, D, E et F, et étant également un anti-inflammatoire et un antimicrobien ,le beurre de Karité prévient et soigne les eczémas, les rides, les vergetures pour les femmes enceintes, pour celles qui traînent des problèmes de surpoids et d’obésité, et pour la peau des fesses de bébé (Érythèmes fessiers), le vieillissement de la peau, désinfecte les plaies, aide à la cicatrisation rapide de la peau, calme les irritations et les piqûres d’insectes, peut faire office de baume de lèvres pour les adoucir, peut être utilisé comme lotion après-rasage et après-epilation.

En plus, riche de vitamine A, le beurre de karité participe à fortifier le cuir chevelu, à protéger les cheveux cassants, à assouplir les pellicules, et à rendre les cheveux plus brillants et plus beaux.

Bonne nouvelle pour les sportifs également : Tous les problèmes de courbatures, de foulure, d’entorse, de luxation dûs aux efforts physiques peuvent être prévenus ou carrément trouver apaisement, soulagement et réparation grâce à un soin de massage de beurre de karité naturel appliqué jusqu’à pénétration du produit sur les parties concernées.

Dans la cuisine traditionnelle africaine ,le beurre de karité occupe également une place de choix puisque comestible et bien cuit, il peut intervenir au même titre que l’huile d’olive et d’arrachide dans la cuisson de beignets et d’aliments divers, dans la préparation de fritures et de sauces.

C’est connu ! Le beurre de karité présente beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients.

Oui ! Vous avez bien lu Ie mot INCONVENIENT malgré tout le bien qui est dit du beurre de karité.

Le beurre de Karité contient un allergène appelé Latex et qui contient du latex naturel ;Il ne faudrait donc surtout pas en user si on souffre de réactions allergiques cutanées, respiratoires ou même liées aux yeux.

L’autre chose relative au beurre de Karité et dont il faudrait être informé, c’est qu’il existe le beurre de Karité pur et le beurre de karité raffiné.

Le beurre de karité raffiné ,extrait à l’aide d’un solvant, contient souvent des résidus chimiques, qui peuvent non seulement agresser la peau mais représenter un grave danger pour les uns et les autres.

À retenir donc ,le beurre de karité est un précieux allié, qu’il faudrait absolument avoir de façon permanente à la maison, qui est adapté à tous les types de peaux, et qu’il serait bénéfique d’utiliser quotidiennement, qui intervient dans plusieurs domaines important de la vie. Il n’est cependant pas irréprochable mais il vaudrait mieux plus s’y attacher que s’en séparer.

Posted on Leave a comment

Artemisia Annua, the plant that treat malaria

Artemisia annua, also known as sweet wormwood, sweet anniesweet sagewortannual mugwort[or annual wormwood, is a common type of wormwood native to temperate Asia, but naturalized in many countries including scattered parts of North America.

Artemisia Annua

Malaria treatment

Research to develop antimalarial drugs led to the discovery of artemisinin, a compound which is extracted from Artemisia annua, in the 1970s by Chinese scientist Tu Youyou, for which she shared the 2015 Nobel Prize in Physiology or Medicine.

While most TCM herbs are boiled at high temperature that can damage the active ingredient in Artemisia annua, one traditional source says that this herb is to be steeped in cold water; knowing this, scientists found that a better extract was obtained by using a low-temperature ether-based extraction method.

Purification processes were used to isolate the active molecule, and clinical trials showed the active ingredient to be an effective drug.

Artemisinin is a sesquiterpene lactone with an endoperoxide bridge and has been produced semisynthetically as an antimalarial drug. The efficacy of tea made from A. annua in the treatment of malaria is dubious.

Research has found that artemesinin is not soluble in water and the concentrations in these infusions are considered insufficient to treat malaria. In 2004, the Ethiopian Ministry of Health changed Ethiopia’s first line antimalaria drug from sulfadoxine/pyrimethamine (Fansidar), which has an average 36% treatment failure rate, to artemether/lumefantrine (Coartem), a drug therapy containing artemesinin which is 100% effective when used correctly, despite a worldwide shortage at the time of the needed derivative from A. annua.

A 2012 review said that artemisinin-based remedies are the most effective drugs for the treatment of malaria.

A 2013 review suggested that although Artemisia annua may not cause hepatotoxicity, haematotoxicity, or hyperlipidemia, it should be used cautiously during pregnancy due to a potential risk of embryotoxicity at a high dose.

Despite global efforts in combating malaria, it remains a large burden for the population, particularly in tropical and subtropical regions. Although WHOrecommends artemisinin-based remedies for treating uncomplicated malaria, artemisinin resistance can no longer be ignored.

The causes that affected the emergence of artemisinin resistance include, for example, the use of artemisinin-based remedies. Encouraging herbal alternatives are in the pipeline, but the only indelible solution for the eradication of malaria would be for the creation of an effective vaccination.

Emergence of artemisinin resistance has been identified in Cambodia and the border of Thailand.It will likely spread to other endemic areas across the world in the impending future.As of 2013, it seems that the pathogenic agent of malaria is becoming resistant to artemisinin-based drugs.

Posted on Leave a comment

Hibiscus

L’hibiscus est un antiseptique urinaire et un diurétique. Les fleurs remédient aux douleurs menstruelles. La racine est utilisée pour calmer la toux et dégager les voies respiratoires. L’hibiscus est recommandé pour lutter contre l’ hypertension et le cholestérol. Les fleurs séchées entrent dans la composition du karkadé, une boisson très populaire en Afrique, notamment en Egypte.

Propriétés médicinales de l’hibiscus

UTILISATION INTERNE

L’hibiscus permet de préparer une boisson rafraîchissante ; c’est également un laxatif doux. Il est antibactérien, anti-inflammatoire et antalgique. C’est un cholagogue, un diurétique et un relaxant des muscles utérins. Il est également hypotenseur, spasmolytique et hypocholestérolémiant.

UTILISATION EXTERNE

L’hibiscus est antiphlogistique et antioedémateux.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

L’hibiscus soigne les refroidissements et les inflammations des voies respiratoires supérieures. Il permet de traiter les infections urinaires et les douleurs menstruelles. Il agit contre l’hypertension, le cholestérol, la fièvre et les douleurs d’estomac.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

L’hibiscus permet de soigner les eczémas suintants, les allergies, les dermatoses. On l’utilise alors en cataplasme.